JOUR 6 : ENTRE PLUTON ET LA TERRE DU MILIEU

Nous voilà aujourd’hui partis pour en prendre plein les yeux, et plein la carte mémoire aussi… C’est journée dédiée aux couleurs, lacs de cratères, et couleurs plus somptueuses les unes que les autres… Nous pensions bêtement avoir tout vu, et quelle ne fut pas notre erreur… Si il y a bien un endroit à voir dans ce pays, c’est ici…

Leirhnjùkur / Krafla : 

JOUR6 - 4

Un peu d’histoire :

C’est un des sites majeurs au niveau de l’activité volcanique. Il s’agit de la toute dernière zone d’activité proche du lac Myvatn.
Plusieurs séries d’éruptions ont eu lieu tout d’abord entre 1724 et 1729 puis beaucoup plus récemment entre 1975 et 1984 où les éruptions furent accompagnées de tremblements de terre.

Les fissures du volcan s’étendent sur près de 20 kilomètres et la coulée de Leirhnjùkshraun est encore fumante plusieurs dizaines d’années après les dernières éruptions.

L’ocre et le jaune font leur apparition sur le sol pour rappeler la présence du souffre, la terre est fissurée à de multiples endroits. Le circuit de la randonnée est absolument grandiose.

Celui-ci commence par traverser un paysage vert de mousses (thufurs formés par le gel et le dégel) avant de rentrer après quelques centaines de mètres dans la véritable coulée de lave où le décor est dantesque.

Et nous voici après quelques centaines de mètres dans un décor du Seigneur des Anneaux, en Terre du milieu…

Les couleurs et contrastes sont saisissants. Le vert de la mousse présente près du parking laisse place au gris des anciennes coulées et au noir intense des coulées plus récentes et encore chaudes… Un bonheur pour les yeux !

Inimaginable.

Nous continuons l’après-midi par visiter un cratère rempli d’eau, dont le dénivelé positif pour faire le tour laisse sans voix.
En effet, autant la balade du matin a été soft, autant celle-ci coupe les jambes !

Víti :

Víti, rempli d’un lac d’eau turquoise, a été formé par l’éruption de 1724 et mesure 300 mètres de circonférence. Il se trouve à Krafla, il serait donc impensable de ne pas y aller !

Cette balade nous amène également tout normalement à Namafjall qui dégage une très forte odeur de souffre que l’on doit aux innombrables fumerolles, des vapeurs brulantes qui sortent des fissures de la terre, la couleur du sol y est rouge, vert, jaune… surprenant!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close